Rester à la page

Rester à la page

Je me suis décidé à lire un peu plus (voir le prochain post, ça tease dis donc…) et pour cela, il va me falloir des marque-pages ! Oui, parce qu’utiliser un bout de papier qui traîne, ça va bien cinq minutes mais marquer sa progression dans un livre traitant des mystères de l’Univers avec le ticket de caisse du pâté, c’est vraiment triste…

Sauf qu’en cherchant sur les internets s’il existait des modèles sympas, je suis tombé sur un tuto montrant comment plier un marque-page «en coin». Du coup, j’ai eu plein d’idées, ce qui a abouti à ça.

Le problème, c’est pas que j’ai galéré pour créer les modèles. C’est que c’était sa mère difficile, la race de sa grand-mère ! Et du coup, quand il y a quelque chose à faire sur un ordinateur qui me prend la tête, réflexe : est-ce que je peux le faire avec un peu de HTML et JavaScript ? Et la réponse est oui, évidemment :D. Dont acte : le générateur de marque-pages est accessible par ici; pour l’instant, il n’est pas possible de retoucher l’image envoyée, qui est compactée dans le carré disponible.

Une fois le marque-page imprimé, il ne reste plus qu’à le plier. On prend son courage à deux mains et on y va !

On commence par plier le papier en deux afin d’obtenir un carré et en mettant face à soi le côté n’affichant qu’une seule image, image que l’on pointera vers le haut.

On plie à nouveau en deux, en suivant la diagonale horizontale cette fois : on rabat ainsi le coin inférieur du carré sur le coin supérieur.

Dans les deux étapes suivantes, on va se contenter de marquer les plis. Tout d’abord, on va replier les deux pointes du bas vers la pointe du haut.

On déplie puis on les replie, cette fois-ci sur elles-mêmes.

Une fois cela fait, on s’attaque au montage final. En commençant par plier le carré blanc qui apparaît le long de sa diagonale horizontale, révélant ainsi l’image qui se trouve derrière (on oublie pas qu’il y a deux couches de papier).

On rabat enfin nos pointes du bas en suivant les plis marqués : on les remonte pour couvrir la partie blanche puis on plie le bout à l’intérieur de la cavité qui s’est formée.

Une fois nos deux pointes repliées, notre marque-page est prêt \o/ !

Ouais, là ça rend pas très bien parce que mes mains sont pourries, mais ça n’empêche pas d’être paré pour de grandes aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *